les techniques HASHKA FUSION

BIJOUX FORGÉS

Le forgeage est l’une des techniques les plus anciennes du travail du métal. C’est le fait de marteler une pièce de métal sur des supports pour lui donner la forme souhaitée. Pour cela il faut chauffer un métal à rouge pour le recuire permettant ainsi de le rendre plus malléable. Le forgeage rend le métal plus solide car il en améliore la structure en densifiant les molécules.

BIJOUX REPERCÉS

Le repercé est une technique décorative qui permet de réaliser un motif ajouré sur du métal (c’est le principe du pochoir). Pour cela, on perce le métal à l’aide de forets sur chaque partie à enlever afin de passer la lame scie. On scie ensuite un à un les motifs afin de réaliser le dessin.

BIJOUX FUSIONNÉS

La fusion c’est le fait d’assembler deux pièces de métal sans brasure. Pour cela il faut chauffer les pièces suffisamment fort et longtemps pour que leurs molécules se liquéfient au niveau des surfaces en contact. Elles se mélangent lors du refroidissement, ne formant ainsi qu’une seule pièce. 

BIJOUX RÉTICULÉS

La réticulation c’est le fait de chauffer une pièce de métal jusqu’à ce que la surface soit en fusion. Le métal de surface se liquéfie alors et forme des motifs aléatoires.

BIJOUX INCRUSTÉS

Dans l’incrustation, on utilise deux types métaux (comme l’argent et le cuivre) afin de dessiner un motif (c’est le principe de la marqueterie). La première technique consiste à découper à la scie un motif sur la première plaque de métal. Ensuite on découpe sur l’autre plaque une contre-forme qui doit parfaitement s’imbriquer dans la première. On brase ensuite cette incrustation afin de souder les métaux ensemble.

 

Dans la deuxième technique, on incruste une plaque ajourée en la soudant sur une plaque complète. On passe ensuite celles-ci dans un laminoir qui les aplatit jusqu’à ce que les plaques s’imbriquent l’une dans l’autre. Le principe est plus aléatoire car on étire l’ensemble progressivement.